ON EN A RIEN Á FOUTRE.

Featured

Chu reviendu, citoyens!
Ouais, pour mes million, mignons de “followers”, j’avions disparu pour cause, non pas de froid, de gardav, de retour inconditionnel dans la société, mais because simplement mon ustensile de ouébeur avait cassé sa pipe.
Enculé!
Donc acte.
Je remets le lien de mon ancien blog, égaré avec les mots de passe, de pisse dans l’éternité de la toile, pour se remettre en mémoire mes débuts de clochard du web!
Lien: http://gedeonleclodo.over-blog.com/
Bon, on en a rien á branler, la suite viendra au bon vouloir des wifi de la rue.
Gédéon, pour vous desservir.

Advertisements

LETRRE AUX KEUFS.

LETTRE AUX KEUFS.

Ben ouais kwouaa : c’est la mode en ce moment!

Lettre au Pére Noel, lettre á Mékouilles, lettre aux français, lettre á Élise…

Alors moi j’fais une bafouille aux schmidts.

LETTRE AUX CONDÉS.

Dëjá, vous et moi on a un contentieux. Du temps oú s’que j’étais un zobi, zombie aviné qui squattait un bout minuscule de trottoir.

Me rapelle encore du gazage et du matratricotage de cotes pour me faire déguerpir du-dit bout de trottoir.

Je vous aime pas!

Mais calmement, aprés mure réflexion, j’me dis: personne ne nait idiot, con.
La pureté, l’innocence juvénile est notre lot á tous au début.

Cet émerveillement devant les gros nichons de ta mére qui t’alléte, ce sourire béat devant le Pére Noel et son sapin, les dessins animés de Walt Disney…

Euh, BACqueue, quand j’te cause de pureté, innocence juvénile, je te cause pas de petits trous de culs appréciés de tes maitres pédophiles!

C’est aprés que tout dérape.

Lobotomie, lavage de cerveau, rêves de puissance avec ta carte de keuf, ton pétard, ton flashball et les traites de la voiture en fin de mois.

Mais putain, ce boulot, tu le fais, tu devrais le faire pour protéger le peuple, la France.

Tu vois pas , Ducon, que ceux que tu sers sont justement en train de la vendre, la France?

De l’exploser?

Tu sais pas qu’ils en ont rien á foutre de toi et qu’á 40 piges au moins tu leur serviras plus á rien car trop gros, malade, vieux, alcoolo, etc? Et qu’ils vont te virer comme une merde dans les gogues et te remplacer par des milices privées immigrées payées au lance-pierre, ou plutôt au lance-balle de caoutchouc?

Tu vois pas que tes lardons, si t’en as, vont se faire niquer dans la société qu’ils sont en train de mettre en route?

Défendre les institutions?

Mon cul: tu défends des pédophiles, des tarlouzes, des voyous en cols blancs, des traites á la patrie et le pire, c’est que ton patron, Castaner, et il s’en est vanté, a trafiqué avec la maffia.

T’es fier de servir un malfrat de ce genre?

Quans á l’autre, Macrotte, il se gave de coke en toute impunité?

Il te fait tourner?

300 euros de prime ( que vous attendez encore!), une rallonge de 100 roros tous les mois… Á ce tarif lá, dans quelques années, ce sera avec des bons de ravitaillement qu’ils vont vous acheter!

Putain, vous avez de la merde dans les yeux? Dans le cerveau?

La prochaine manif, quand vous l’aurait bloquée, aux premiers tirs de lacrimos de vos collégues, aux premiers tirs de gomme-cognes, vous allez courir sur les manifestants; arrivés devant la tête de la manif, vous allez faire un demi-tour statique, établir un cordon devant le peuple, vous allez lever vos boucliers, vos tonfas et vous allez avancer avec les français en les protégeant, en les défendant.

T’auras pas de prime, pas de cachuéte, pas de promotion mais t’auras retrouvé ta dignité d’être humain, ta conscience…

Bon, je déconne, l’histoire nous rapelle la moralité défaillante et servile des forces de l’ordre.

AMEN.

VIT’FAIT!

C’est galére en ce moment de poster pour mes innombrables ( moi+moi) lecteurs.

J’inaugure donc une nouvelle rubrique, VITFAIT, histoire de raconter 2-3 conneries sans me faire repérer…

Parait que Macron snife de la coke. Trump, aux States et dans son milieu ( affaires) a l’habitude de bosser avec des cocainomanes. Alors, rapelle-toi de la visite de Manu Macoke: se tenir par la pogne ( parait que Manute Mapéde est une tarlouze) et le fameux moment ou Trumpinette essuie sur l’épaule de Machochotte des traces de pellicules.

Blanches.

Pellicules blanches…Donald le farceur l’avait serré en flag

Bon, les keufs pétent les plombs á tout va, je propose donc un nouveau slogan-chanson lors des manifs. Á reprendre á l’infini:

MORTS AUX VACHES, MORTS AUX CONDÉS

VIV’LES ENFANTS D’CAYENNE, Á BAS CEUX D’LA SUR’TÉ. (XXXXX)

ARISTIDE BRUANT.

MESSAGE DE PET

Message de paix aux femmes et aux hommes de bonne volonté!

Les autres, allez vous faire enculer.

Mais, message de pet á nos amis, nos fréres, nos concitoyens, ces fiers et droits représentants des forces de l’ordre.

Surtout les CRS, les gendarmes mobiles et la BAC!

Alors les keufs? Ce réveillon? Wesh-wesh comme disent vos potos de banlieue?

La dinde, le Champomy, euh, le champ’, les oeufs de lump en canapé, la bise á Bobonne, á la belle deuch sous le gui et “la danse des canards” en boucle?

Un rabiot , une deuxiéme bourriche d’huitres avec la prime Macron?

Hein? Non?

Au tapin depuis 6 plombes du mat’, une température á te geler les couilles ( enfin…), un paquet de chips et une bouteille de flotte ( gelée!) en guise de repas de fête, des insultes en voeux, des effluves de lacrymo et cette ambiance délétére, ces vibrations de haine de la part de la majorité de la population en guise de teuf du 31/12!

Alleeeez, sans rancuuuune!

Je vous souhaite une année 2019 aussi vibrante, enrichissante et même plus que cette putain d’année 2018.

Wesh-wesh les condés!!!

L’AFFAIRE BENBELLA, NON, BENALLA

L’AFFAIRE BEN BELLA, NON, BENALLA!
Une autre vision de l’arrivée de ce keum dans les coulisses du pouvoir…
D’abord, la faute á qui? Macrotte? Ses potes á jacquettes? Á rouflaquettes?
Ben non, y’a deux grands responsables, par ordre d’acienneté, j’ai nommé Miterrand, le collabo et Sarkosy, la taupe!
Ouais les gars, c’est comac!
Car c’est Fanfan La Mite qui a lancé sur orbite tous ces FDP de feujs plus ou moins sionistes.
Devaient en avoir des dossiers sur lui, et pas que sa collaboration avec Pétain…
Attali, Lang, Fabius l’enculé, BHL dit “Le BÂÂTAAARD” et toute cette bande de rats sponsorisés omniprésents dans les médias, en politique, au pouvoir.
Lentement, comme aux States, les parasites se sont incrustés sous la peau de Marianne pour lui sucer le sang.
Sarko le traite a fini par accéĺérer et finir le boulot en implantant le Mossad et ses sayanims (!!!) lá oú y faut pas.
DGSI, DGSE, LGBT, SPA etc.
Chez nous au plus haut niveau en toute impunité.
Alors la voie était toute tracée pour un Benalla, juif marocain (j’te cause même pas du Maroc. Pas du marocco de base, non les élites)
pour se faufiler, avec des lettres de noblesses électives et de recommandations en haut lieu.
Sauf que, comme Macron, y’a eu erreur de casting, Benalla et son amant, pardon, aimant, Macroute se sont lachés un peu trop, en faisant que des conneries.
Mais, mais…
Cést p’têt’ voulu pisqu’on nage dans le complot!

Comment je le sais?
J’ai placé mes grandes oreilles sur les trottoirs ( mon domaine) en face de ces institutions…

LES FIOTTES DE L’ORDRE

Chais pas si vous avez remarqué mais le mot qui a le plus de synonymes, de correspondances dans la langue française, est le mot”police” ou policier.
Á l’ancienne: les hirondelles, les poulets, la maison poulaga.
Plus récents, du verlan : les keuflis, les keufs.
Les condés chez les manouches, les cognes, la rousse chez les voyous.
Et encore…
Mais si y’en a un qui résume tout ça: les “schmidts”, á l’allemande, hein!
Pis, bien sur, l’éternel:”MORT AUX VACHES”!!! (mort aux condés).
Y’avait un vieux film policier français dont j’ai oublié le nom,qui racontait l’istoire d’un inspecteur qui enquêtait sur une pourriture qui se lançait dans la politique ( Ben tiens!), pour se caser et prendre de la thune en toute légalité et impunité…
Lors d’un meeting de la crevure, le condé tombe nez á nez avec son supérieur hiérarchique. Il se fait remonter les bretelles par son commissaire qui lui sous-entend de laisser courrir avec cette phrase monumentale:”La police est lá pour défendre la société, pas pour la changer”.
J’te ressort les poncifs ( c’est beau ce mot, “poncif”, ça fait gauche socialo, intello!), donc: sous Hitler, les schmidts schleus servaient le pouvoir nazi; sous Vichy, ils suçaient Putain, non, Pétain; sous Netanyahu… Quoi? Pas lui? Antisémite? Je t’emmerde et lui et son peuple avec, ils font partis du lot.
Sans oublier que notre illustre Robespierre, MONSIEUR, Robespierre, lors de son arrestation, s’était fait serrer par quatorze (C’est dans leur gêne: 14/1 déjá á l’époque?) gendarmes avec cerise sur la gateau, l’enculé de gendarme Merda, Marda ( ou Merdas, Mierda, si, si!) qui lui avait tiré une bastos en pleine machoire.
Bien sur, Roby ( Robespierre pour les intimes) était désarmé et n’avait pour seuls vêtements que son benne et son gilet jaune!
Voilá, voilá…


Les forces de l’ordre.
Bon, pas tous, faut pas délirer, y’en a quelques uns de tigens: Maigret, le gendarme de Saint Trop’, Harvey Kettel dans “Bad Lieutnant” etc.
Mais commençons par les CRS.
Aie. Aiyayayaie!
Recrutement imparable!
Test de débilité, merde, d’intelligence: QI supérieur á 15, ouais, 15, recalé.
De 10 á 15, ça passe. En-dessous, t’es dirigé vers la police municipale.
CRS, test d’aptitude: combien de packs de Kro tu peux tenir avant de chanter “L’Internationale”.Minimum requis, 10 packs.
Pour l’anecdote, c’est l’adjudant-chef Lapillave, de la CRS 15 qui avait établi le record mondial ( Guiness Book) avec 25 pack de douze tout en considérant que le record s’était arrêté car l’épicerie du petit bougnoul en face de la caserne était en rupture de stock. Pour le punir, la 15, en rigolant avait gazé et flashballé Mohamed dans son bouclar. Marrant…

Les gendarmes mobiles. Ce sont des bidasses, militaires, lits au carré et lobotomie assurée : ä vos ordres mon sergent-chef!
Ça réfléchit pas un gendarme mobile, ça obéit aux ordres.
Si tu veux te la pêter, croupion, non, trouffion, t’engage pas dans la gendarmerie, va chez les paras ou la légion, non?
T’auras pas l’occase de frapper des vioques ou des momes le couillu…
Ouais, la retraite á 30-40 piges, la mutuelle de l’armée et une renommée pour trouver un autre taf et faire tomber les gonzesses, le prestige de l’uniforme!

Les pires, la BAC.
Les commandos de la police. Ça déboule gyro á fond, á 100km/h en pleine ville, ça t’alpague violement et prestament un petit dealer de shit, ça gaze et flasball comme ils respirent.
Comme ils respirent…
Je mets au défi n’importe quel patron de brigade , s’il n’est pas déjá au parfum, de faire des tests antidrogues á ses sousfifres…
De la coke!
Ils ont leur fournisseurs, ou plutôt ils se servent sur la bête.
Sans autre commentaire.

Moi, j’ai jamais eu á faire á ces types, CRS, GM, BAC.
Juste des flics de quartier qui me viraient de mon bout de trottoir en me gazant ou en trifouiillant mes côtes avec leur matraque. C’était pendant ma période “détritus de la société”. Je les comprends, á s’t’époque, j’avais une couche de crasse de 3 cm, des morpions, un cerveau animal aviné, bref, ils osaient pas me toucher.

Allez, pour finir, j’ai quand même une pensée amicale pour quelques uns d’entre eux, quelques uns d’entre eux, ceux qui se sont suicidés!
Non pas un appel á ce que tous ces SCHMIDTS crévent,pas du tout, pas tous, mais une pensée á ceux qui n’ont pas accepter de servir á contre courant de leur idéal, la défense de la veuve et de l’orphelin, la défense du citoyen, de la France.
Confrontés dans leur boulot á la misére humaine alors que les donneurs d’ordre s’en sortent toujours sans égratignures quelques soient leur horribles délits, ils ont préférés en finir, tragiquement car, eux, certains d’entre eux avaient…
UNE CONCSCIENCE.

GILETS DJAUNES.

Tu vois, Gilé, moi j’ai pris perpéte.

3-4 piges de mitard d’entrée puis, ça doit faire 10 ans que j’me cogne la gardav’, sans parloir…

Mais non Ducon, j’suis pas en zonzon, j’suis sur le trottoir!

Oh mais non, non plus: je fais pas claquer mes talons sur le bitume, j’suis á la cloche, un clodo quoi!

3-4 ans en tant que détritus, immondice de cette société, le fond du tréfond des bas fonds. 3 litres de pinard de la communauté européenne par jour, les poubelles des pharmacies, le coma sur la bouche de trome, les poux, la crasse, le vomis de sang, la zombitude avinée dans son extréme suicidaire.

Puis la résurection, trop long a t’esspliquer, puis ça impliquerait des bons samaritains et mon anonymat.

Je me suis remis en route, repris en main. Pas pour redevenir un larbin au service de ce monde de merde, non, j’ai fignolé une philosophie ( putain, le clodo y s’la péte!), des techniques de survie en milieu urbain, sans thune, du moins avec le strict minimum, j’me suis fondu dans la masse tout en évitant au max de collaborer avec ce systéme…

Je vais pas dévoiler mes trucs, l’anonymat et la discrétion sont les mamelles de ma survie. Rêve, imagine, cherche moi dans la foule.

Depuis mon retour, quand j’ai trouvé un squatt, une cave, que j’ai pécho de quoi manger et boire ( de l’eau, j’ai déjá donné!), j’ai du temps. Le clodo par définition, il en branle pas une, alors, je mate.

Je VOUS mate.

Invisible, je me mets dans un coin, sur un banc, sous un abribus et j’observe.

Et bien que ce soit dur, trés dur, j’me dis que je préfére être á ma place que de me retrouver dans votre merde…

Merde alors!

Par chance, j’ai pu, un miracle, accéder au net. Je squatte des wifi sur un Iphone 10 ( je déconne!) et je surfe. Y’a lá aussi des putains de techniques que j’ai améliorées. La classe.

Bon et les gilets djaunes alors?

Tu piges facilement que je ne méle pas des manifs ou ce genre d’embrouilles, je suis invisible, je me dois d’être scréde, les keufs, en tant que clodo, j’ai déjá donné. Gaz et matraques pour immondice (moi) sur la voie publique.

Ben donc, depuis le début, sur mon bout de trottoir, je vous ai maté, les gilets djaunes. J’ai en plusse trifouillé sur le ouébe á votre sujet. Me suis mis á l’écoute de vos conneries. J’ai vu les condés vous défoncer la gueule, j’ai vu votre resistance, votre foi, amen, et, putain, vous me faites réver.

Aprés toutes mes galéres, toute ma haine contenue de la connerie humaine, vous me redonnez de l’espoir.

Putain, de l’espoir!!!

Putain, encore, j’ai même eu une pensée sacrilége : si ces cons y arrivent…

Pis non…

Pis si!

Si ces cons y arrivent et foutent en l’air ce systéme et les enculés qui le servent, je reprends ma place

á vos côtés, je trouve du boulot et j’aurai une boite aux lettres, comme tout le monde!

Ça caille, mes doigts commencent á flipper, juste je termine en vous remeciant de me faire rêver, de me redonner un peu ( faut pas déconner non plus!) de confiance en la nature humaine.

Gilets djaunes, je vous aime.

Gédéon Le Clodo.